Qu'est que c'est l'aromathérapie


25 Jun
25Jun

Les médecines douces ont la cote de nos jours auprès du grand public, si bien que de nombreuses disciplines usant des plantes médicinales ont vu le jour. Parmi les plus connues et les plus utilisés, il y a l’aromathérapie. Mais que sait-on exactement à son sujet ? Qu'est que c'est aromathérapie ? Comment s’utilise-t-elle ? Tous les secrets de cette discipline vous sont révélés.

L‘aromathérapie définition

Pour faire simple, l’aromathérapie correspond à l’utilisation, à but préventif et curatif, des essences aromatiques de plantes. Dit autrement, à la question « Qu'est que c'est aromathérapie? », on peut répondre : c’est une médecine usant des huiles essentielles. Il s’agit d’une branche de la phytothérapie qui consiste à se soigner par des traitements à base de plantes médicinales. Mais si la phytothérapie utilise toutes les parties de la plante (feuilles, racines et fleurs), elle n’use que de principes actifs. Pour recueillir ses principes actifs, il faut suivre un processus de distillation à la vapeur d’eau assez complexe. L’huile essentielle récupérée n’est pas véritablement un corps gras, c’est une infinité de molécules actives.
L’huile essentielle est un liquide hydrophobe qui provient de l’essence aromatique des plantes, obtenu par la sécrétion d’actifs dans les organes. Les huiles essentielles diffèrent par leur composition chimique singulière qu’on appelle « chémotype ». Cette particularité est due à l’environnement qui propose des sols, des températures et une exposition au soleil différents. De nos jours, il est facile de se procurer de l’huile essentielle auprès de plusieurs commerçants comme les pharmacies, les magasins bio et les boutiques en ligne. Lors de l’achat, il est important de s’assurer que l’huile en question est pure, soit d’origine biologique. Le flacon doit avoir une couleur opaque et avoir une mention huile végétale 100 % naturelle.
L’aromathérapie est en réalité une thérapie qui ne date pas d’hier, on l’utilisait déjà dans l’Antiquité. C’est à l’époque de l’Égypte de pharaons que les extraits aromatiques de plantes ont été utilisés pour la première fois. En effet, les Égyptiens se sont aperçus en premier de vertus curatives des extraits de plantes tels que Laurier et la menthe. Mais il faudra attendre le XXe siècle pour que cette discipline soit réellement considérée comme telle avec l’apparition de la distillation pour extraire les principes actifs. C’est grâce au chimiste René-Maurice Gattefossé et au docteur Jean Valnet que cette discipline fut véritablement reconnu.

Utilisation de l’aromathérapie

• Les modes d’administration des huiles essentielles

En fonction de son chémotype ou profil chimique et de l’effet recherché, il y a différentes méthodes pour administrer une huile essentielle. Mais, quelle que soit la méthode, l’huile doit être en contact avec l’organisme et être véhiculée par circulation sanguine vers la zone à traiter. Les méthodes d’administration en général sont par voies orales et par application cutanées. L’huile peut s’utiliser à l’état pur ou être diluée dans une solution (huile végétale).
Par voie olfactive, les huiles essentielles permettent de dégager les voies respiratoires. Avec un diffuseur, l’huile essentielle peut à la fois assainir et parfumer l’environnement. Ensuite, il y a la voie sublinguale ou sur la muqueuse, qui permet de soulager rapidement la douleur, car les huiles accèdent plus vite à la circulation sanguine.
Enfin, les huiles essentielles peuvent être administrées par voie rectale ou vaginale. Dans ce contexte, les huiles prennent la forme de suppositoires et d’ovules.

• Les bienfaits de l’aromathérapie et ses dangers

L’utilisation des huiles essentielles, à but préventif ou curatif, apporte de nombreux bienfaits au corps. Chaque huile possède des propriétés différentes, il faut donc prendre en compte l’effet recherché pour bénéficier de propriétés adaptées. Mais en général, la plupart des huiles essentielles permettent de purifier l’organisme, car elles possèdent des propriétés antibactériennes, anti-fongiques, anti-virales et anti-parasitaires. Elles permettent aussi d’être en forme avec leurs propriétés stimulantes et immuno-stimulantes. Mais l’aromathérapie vaud n’est pas faite que pour le corps, les huiles essentielles aident à maitriser les émotions comme le stress et l’anxiété.
Toutefois, il ne faut pas non plus omettre les potentiels dangers des huiles essentielles qui sont causés par différents facteurs. On peut citer la mauvaise posologie, le non-respect du dosage et la mauvaise conservation. Tout cela a pour conséquence : les irritations, les réactions allergiques, les inflammations des reins, les cas d’épilepsie et la photosensibilisation.

• Test de tolérance aux huiles essentielles

Il se peut que le corps ne tolère pas une huile essentielle. Cela peut être dû à une huile de mauvaise qualité (mal conditionné) ou simplement une intolérance du corps face au végétal utilisé. Dans les deux cas, il existe une méthode pour tester les huiles essentielles et ainsi s’assurer qu’elles sont compatibles avec le corps. En pratique, il faut mettre 1 à 2 gouttes de l’huile essentielle et la diluer dans une huile végétale. Ensuite, il faut appliquer la solution délicatement à l’intérieur du poignet ou dans le pli du coude. Il faut laver les mains avec les plus grands soins après avoir effectué l’application. Ensuite il suffit d’attendre et de voir quelle réaction locale va provoquer la solution. Au minimum, il faut attendre 4 heures pour voir si l’huile provoque des effets néfastes. L’huile est sans risque si elle ne provoque pas d’irritation, de rougeur ou de brulure.

• L’aromathérapie pour les femmes enceintes et les enfants

En général, certaines thérapies végétales sont fortement déconseillées aux femmes enceintes et aux enfants. Toutefois, il est possible d’utiliser l’aromathérapie geneve pour ces cas particuliers à condition de bien suivre les règles. C’est pourquoi il est toujours recommandé de consulter un spécialiste lorsque les huiles essentielles sont utilisées pour les femmes enceintes et les enfants. Pour les femmes enceintes, il faut y aller cas par cas, mais de manière générale, il n’est pas recommandé d’user d’huiles essentielles durant les 3 premiers mois de grossesse. Après, il est possible d’en user avec modération seulement avec l’accord d’un médecin ou pharmacien. Pour les enfants, l’aromathérapie lausanne peut être utilisée à partir de 1 à 2 mois, mais avec une concentration maximum de 1 à 2 %. Il est question d’huile de massage pourvue d’huiles essentielles calmantes et digestives. C’est seulement à partir de 3 ans que les huiles essentielles peuvent être utilisées en grande parcimonie, soit 1 à 2 gouttes. Mais seulement des huiles en particulier comme l’eucalyptus radié.

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.