Qu'est que c'est éducateur spécialisé


04 Aug
04Aug

En raison de leur fragilité physique, psychologique ou mentale, certaines personnes présentant un handicap ont besoin de l’accompagnement d’un spécialiste pour leur permettre de s’adapter au sein de la société. L’éducateur spécialisé intervient dans tous les cas où un encadrement spécifique et personnalisé s’avère nécessaire.


Les domaines d’intervention

Les domaines d’action de l’éducateur spécialisé sont très larges. En effet, il travaille auprès des personnes handicapées, enfants, adolescents et adultes afin que ceux-ci intègrent la société avec le moins de difficulté possible.

Ici, le terme handicap ne s’entend pas uniquement par handicap physique, il peut être compris par toute forme de traumatisme nécessitant un encadrement particulier. Il intervient également pour encadrer des malades mentaux, des toxicomanes, des délinquants mineurs ou adultes, des parents ayant du mal à asseoir leur autorité parentale, des personnes atteintes de maladie qui les obligent à être dépendants…

Il agit dans l’éducation au niveau de la famille, en milieu scolaire et professionnel, dans un cadre de stratégie de prévention, de protection et d’insertion. Il travaille de concert avec d’autres professionnels de la santé.


Les rôles

L’éducateur spécialisé apporte son aide à la personne en difficulté pour que celle-ci gagne en autonomie, contribue à favoriser la confiance en soi afin que la personne accompagnée puisse s’insérer dans l’environnement quotidien de leur entourage.

Concrètement, il élabore des stratégies pour améliorer les capacités des personnes accompagnées, un travail d’encadrement qui requiert du temps. En effet, pour que les personnes concernées soient en confiance et se laissent guider par une autre qui leur est totalement inconnue, il faut qu’il intègre leur univers et leur fait partager en même temps le monde extérieur. Pour cela, il les accompagne régulièrement en organisant des sorties, des ateliers, des théâtres et autres activités pendant lesquelles il écoute, discute et conseille. Il propose des solutions à chaque cas et les modalités d’application y afférentes.

Outre l’accompagnement et l’aide qu’il apporte, il suit de près tout le processus de socialisation, d’épanouissement et de réadaptation sociale.

L’éducation spécialisée

Dès leurs plus jeunes âges, il est important que les enfants en situation d’handicap reçoivent une éducation spécialisée étant donné que leur insertion sociale est plus complexe et qu’ils ont leurs rythmes propres à eux. À titre préventif, l’éducation précoce spécialisée consiste à encadrer les enfants dont le développement semble ralenti ou retardé par le biais de divers jeux d’éveil ou par une assistance spécifique dans les actes du quotidien. L’éducation spécialisée est personnalisée en fonction des besoins de chaque enfant et lui permet d’avoir accès à un enseignement adapté.


Les qualités

Pour être éducateur spécialisé, il est essentiel d’avoir des qualités d’abord personnelles, viennent ensuite les formations adaptées au métier.

Être un éducateur dans le milieu de personnes vulnérables nécessite de l’empathie, une capacité d’écoute, d’attention et de compréhension. Il doit avoir un réel intérêt aux problèmes et s’intégrer parfaitement au sein d’une communauté dont la vie quotidienne contraste de beaucoup avec celle qu’il aura en temps normal. Associer ces deux existences demande un bon équilibre psychologique. Avoir un moral solide est essentiel, son travail consiste à trouver des solutions à longueur de journée, de relever des défis et d’être patient. Travailler avec des personnes qui ont des troubles d’apprentissage, des troubles de comportement requiert une énergie physique conséquente.

Il devra être à l’aise aussi bien avec les petites et grandes personnes. Notamment, pour les enfants qui ont du mal à exprimer leurs sentiments, il aura à tisser des liens avec eux sans se substituer pour autant dans le rôle des parents. L’éducation précoce spécialisée est en effet délicate, car l’éducateur sera appelé à être présent jusque dans les moindres détails de l’apprentissage de l’enfant (hygiène, alimentation, devoirs scolaires, sport…)

Il devra être capable de travailler en équipe, car il aura à travailler avec d’autres professionnels, des médecins, des psychologues, des pédiatres, des orthophonistes, des kinésithérapeutes, des magistrats, des enseignants…. Des mesures spécifiques accompagnent souvent l’encadrement apporté par l’éducateur.

La formation et les compétences

Pour pouvoir exercer le métier, il faut être titulaire d’un baccalauréat et suivre une formation de trois ans et ainsi obtenir le Diplôme d’Etat d’Éducateur Spécialisé (DEES). Les stages d’immersion sont inclus dans le cycle de formation.

L’éducateur doit être d’une grande disponibilité. Le métier en soi exige des horaires flexibles du fait des activités très variées et des particularités de chaque cas qui requiert souvent une présence quotidienne de l’éducateur. Les horaires varient selon l’établissement de travail, dans les internats, l’éducateur est appelé à être aussi présent qu’un médecin, être de garde la nuit et/ou le week-end.

Il doit être polyvalent compte tenu de la créativité dont il doit faire preuve pour gérer différentes situations. Outre la formation diplômante, travailler avec des malvoyants et malentendants demandent des connaissances élargies et spécifiques comme la langue des signes.

Pour évoluer dans le domaine, plusieurs formations diplômantes sont possibles : le Diplôme d’État d’Ingénierie Sociale (DEIS), le certificat d'aptitude aux fonctions d'encadrement et de responsabilité d'unité d'intervention sociale (CAFERUIS), le certificat d'aptitude aux fonctions de directeur d'établissement ou de service d'intervention sociale (CAFDES)…


Où travailler ?

L’éducateur spécialisé, est un travailleur social. Les lieux d’exercice sont autant variés que les domaines d’intervention. Il travaille souvent au sein des associations privées ou publiques qui œuvrent dans le domaine socio-éducatif, des maisons d’enfants, des établissements d’accueil de jeunes travailleurs, de mères célibataires, des centres de rééducation et de réadaptation, des collectivités locales, d’hôpitaux, de centres de services communautaire.

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.